• 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • Home

2 octobre de 2017: Journée Internationale de la Non-violence

arco iris 720x540

« La prise de conscience, la connaissance et la réalisation d’actions concrètes sur la base de la Méthodologie de la Non-violence est la seule manière d’éradiquer la violence dans le Monde »

En 2007, l’Assemblée Générale de l’Organisation des Nations Unies (ONU) a instauré la journée du 2 octobre comme « Journée Internationale de la Non-violence ». Cette année, nous célébrons son dixième anniversaire.

La violence frappe le monde et s’étend par la planète sous la forme de guerres conventionnelles, de territoires occupés, de menaces nucléaires qui pourraient déboucher sur une catastrophe nucléaire future, de famines, de migrations massives, d´exploitation économique, de crise de millions de réfugiés, d’attaques terroristes, de violence dans les écoles, dans les villes et dans les foyers. Il existe aussi une violence à l’intérieur des personnes qui s’exprime en tant que souffrance interne. La violence, dans toutes ses expressions (physique, économique, raciale, religieuse, morale et psychologique) se constitue comme un élément fondamental d’un système individualiste et déshumanisant, dont la méthodologie d’action génère toujours plus de violence.

La solution au problème des différentes formes de violence existe dans l´application d´une méthodologie précise : la « Méthodologie de la Non-violence Active ».

La non-violence est une méthodologie d’action qui encourage une profonde transformation individuelle et sociale.

La non-violence est une force capable de modifier la direction violente et inhumaine des événements actuels.

La non-violence cherche à promouvoir une nouvelle attitude interne et externe face à la vie, avec comme outils principaux :

  • Le changement personnel, le renforcement et le développement interne, et la transformation sociale simultanée.

  • Rejeter et faire le vide aux différentes formes de discrimination et de violence.

  • La non-collaboration avec les pratiques violentes.

  • La dénonciation de tous les faits de discrimination et de violence.

  • La désobéissance civile face à la violence institutionnalisée.

  • L’organisation et la mobilisation sociale, volontaire et solidaire.

  • Le développement des vertus personnelles et des meilleures et plus profondes aspirations humaines.

La Méthodologie de la non-violence s’est exprimée dans l’Histoire avec de claires actions et développements dans sa tentative de transformer le monde. Des apports comme ceux réalisés par Leon Tolstoi, Mahatma Gandhi, Martin Luther King, et plus récemment, par le Guide de la non-violence, fondateur du courant de pensée connu comme le Nouvel Humanisme, Silo.

La Méthodologie de la non-violence s’exprime aussi dans les milliers d’actions communes que des millions de personnes promeuvent quotidiennement sur toute la planète. Des organisations, des groupes de volontaires et des personnes isolées avec un esprit solidaire tentent de transformer les situations de violence qui existent autour d’eux.

Ce sont des signes de la non-violence, des signes d’une nouvelle spiritualité et d’une nouvelle solidarité. Les signes d’un nouvel horizon personnel et social que nous avons besoin de construire. Ce sont des signes d’une évolution non-violente à laquelle chacun peut participer.

Le bon moment est arrivé pour que s’exprime le message calme et puissant de la Non-violence. Un moment de grande nécessité au cours duquel nos meilleures qualités doivent s’exprimer pour construire un avenir non-violent.

Le 2 octobre irradions fortement à travers le monde le message qui énonce :

« La Non-violence est la seule sortie »

Imprimer E-mail